La Cour des comptes recommande de supprimer 1 pharmacie sur 2.
C’est la mise à mort du seul professionnel de santé accessible sans rendez-vous, sur tout le territoire.
C’est la mise à mort du professionnel de santé de proximité.
C’est la condamnation de milliers d’entreprises fortes de leurs 120 000 salariés.
C’est surtout la santé des français qui est en jeu.

Soutenir la pharmacie d’officine, c’est maintenir un réseau de proximité, lieu de référence pour la santé des Français. La Fédération des Syndicats Pharmaceutiques de France (FSPF) se mobilisera toujours contre une vision purement comptable de la santé, déconnectée des spécificités territoriales et des besoins de la population.

Combien de pharmacies restera-t-il dans votre département ?

Départements :

Pharmacies restantes :

Les affiches

Affiche 1 pharmacie sur 2 va mourir Affiche 1 pharmacie sur 2 va disparaitre

Télécharger les affiches en cliquant dessus.